mercredi 10 décembre 2014

Chronique : 99 Francs, Frédéric Beigbeder

Titre : 99 Francs
Auteur : Frédéric Beigbeder
Edition : Folio
Date : 2000
Pages : 298
Prix : 7€

Résumé :

En ce temps-là, on mettait des photographies géantes de produits sur les murs, les arrêts d'autobus, les maisons, le sol, les taxis, les camions, la façade des immeubles en cours de ravalement, les meubles, les ascenseurs, les distributeurs de billets, dans toutes les rues et même à la campagne. La vie était envahie par des soutiens-gorge, des surgelés, des shampoings antipelliculaires et des rasoirs triple-lame. L'?il humain n'avait jamais été autant sollicité de toute son histoire : on avait calculé qu'entre sa naissance et l'âge de 18 ans, toute personne était exposée en moyenne à 350 000 publicités. Même à l'orée des forêts, au bout des petits villages, en bas des vallées isolées et au sommet des montagnes blanches, sur les cabines de téléphérique, on devait affronter des logos "Castorama", "Bricodécor", "Champion Midas" et "La Halle aux Vêtements". Il avait fallu deux mille ans pour en arriver là.

Avis :

Après avoir adoré "l'amour dure trois ans" je voulais découvrir un autre roman de cet auteur et je me suis naturellement tournée vers "99 Francs".
Que dire de ce bouquin ?
C'est du Frédéric Beigbeder. Trash, Sexe, drogue et alcool se mêlent au milieu de la jeune bourgeoisie française.
Certains passages sont gênants, d'autres carrément vulgaire mais au final la société de consommation est si bien dépeinte !
Je pense que ce livre doit être pris au second degré pour pouvoir l'apprécier.
J'ai aimé ce livre mais j'ignore pourquoi. Octave est un personnage si detestable que je l'es beaucoup aimé, c'est peut être pour ça d'ailleurs que ce roman m'a plu.
Je vous recommande ce livre si vous voulez en savoir plus sur le concept que tout peut s'acheter, sur la société de consommation ou simplement si l'écriture un poil trash vous plait.

Note : 15/20

L'avez-vous lu ? Me conseillez vous d'autres Frédéric Beigbeder ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire